Pop cakes pour anniversaire gourmand

28 juin 2012 § Poster un commentaire

Pour fêter ses 7 ans, ma fille m’a commandé une fête d’anniversaire placée sous le signe de la gourmandise…
Pour les 6 ans nous avions fait des cupcakes, alors pour changer nous avons tenté les pop cakes…

J’avais feuilleté le dernier livre de Stéphanie de Turckheim lors de ma dernière virée au rayon cuisine du Furet,et me suis dit que ça pourrait leur plaire.

Et je ne me suis pas trompée, ils se sont éclatés !

Et même si ma salle à manger s’en souvient, je recommande l’expérience de l’atelier  pop cakes ! Un pur moment de bonheur à les voir patouiller les doigts dans la confiture et le nutella.

Difficile de résister… Miam, le lemon curd !

Voici un aperçu du déroulement proposé par Stéphanie De Turckheim, à lire ici mais je vous avoue que j’ai simplifié la procédure pour mes marmitons âgés de 4 à 7 ans.

Pour gagner du temps, j’ai acheté de la génoise toute prête que j’ai coupée en gros cubes. J’ai coupé des piques à brochettes en trois pour confectionner les sucettes. Pour la trempette, j’ai proposé du chocolat noir fondu, du nutella, de la confiture de fraises, du lemon curd et de la confiture de lait aux speculoos.

Atelier Pop cakes

Côté déco, il y avait des petits coeurs, petites billes colorées et argentées en sucre, de la poudre de spéculoos et du sucre pétillant. Une feuille de papier sulfurisé en guise de plan de travail par enfant, des petites cuillères… Et je n’ai pas eu à leur expliquer. Les cubes de génoise, trempés dans la confiture, puis le chocolat puis les billes de sucre, ou encore le nutella agrémenté de brisures de spéculoos… Toutes les associations possibles ont été imaginées et absorbées aussitôt.

Publicités

New York, Ice cream for you!

8 juin 2012 § 1 commentaire

Un court post en crème glacée, juste pour le plaisir, parce que la saison des glaces est bel et bien rouverte à New York City, capitale de l’Ice cream.

Parmi mes flashs de ces derniers temps, la glace inscrite sur la carte des desserts du Momofuku Noodle Bar (maison-mère de l’empire du jeune chef rock and ramen David Chang). Un twist de deux parfums : yaourt + betterave citron vert. Et surprise, caché dans le fond du pot, une sorte de praliné feuilleté de pistache… Yaah!

Image

Pour info, la chef pâtissière du Momofukustan, Christina Tosi, est délicieusement frappée. Ses gâteaux sont déjantés, foutraques et parfaitement maîtrisés en même temps. Et ses glaces, donc, merveilleuses… Son hit  ces dernières années : la Cereal Milk ice cream, une glace qui a le goût du lait au fond du bol quand on a fini ses Kellog’s corn flakes. Une idée simplissime et géniale, qui manque chaque fois de me faire lâcher une larme sur le souvenir d’une lointaine rentrée des classes en CM1.

Ses échoppes à desserts, les Milk Bars, se multiplient comme des petits pains à travers tout New York. 3 à Manhattan, 2 à Brooklyn, et le tout dernier à Montauk, dans les Hamptons (sur Long Island), nouveau repaire estival des New Yorkais artsy-chic en slip de bain.

ps : la glace du Noodle Bar a changé… Le nouveau twist : miel brûlé + pêche. À suivre.

Une nouvelle Bible dans ma cuisine (Noémie)

29 mai 2012 § 1 commentaire

Nous avons tous une Bible (ou plusieurs) parmi nos livres de cuisine. Il y a la Bible aux pages toutes froissées, tachées, collées entre elles. Pour ma part, j’ai une foi aveugle en La Cuisine de Maguelonne de Maguelonne Toussaint-Samat, indispensable pour les classiques de la cuisine française tradi, et surtout pour les desserts et les confitures. Elodie, avec qui j’ai partagé une cuisine pendant deux ans, confirmera : Maguelonne rocks. J’ajouterai que le livre est publié aux éditions Sud Ouest, comme un lien tendre à mon ancienne vie, mais c’est une autre histoire.

Image

Il y a la Bible historique, incontournable, qu’on lirait certainement ailleurs que dans sa cuisine, que l’on se promet d’acheter dès que l’on y aura des étagères plus grandes. En tête de ma liste, Le Grand Dictionnaire de la cuisine d’Alexandre Dumas et Le Guide culinaire d’Auguste Escoffier.

Il y a aussi la Bible splendide, hors de prix, dont on se dit qu’elle n’est franchement pas indispensable mais qu’on accueillerait avec plaisir comme cadeau de Noel un jour (quand on aura des étagères plus grandes). Modernist Cuisine peut-être? « Lire la suite »

Comment réussir son brunch

19 mai 2012 § Poster un commentaire

A l’heure du brunch

Contraction de breakfast et lunch, le brunch est, pour la gourmande que je suis, le repas idéal.  J’adore son côté bordélique où l’on mêle sucré, salé, où l’on alterne entre café, thé  et cocktail de fruits.

Voici donc quelques astuces pour réussir le votre.  « Lire la suite »

Ravioles ricotta-citron-romarin (Noémie)

13 mai 2012 § 2 Commentaires

À tous les détenteurs de machine à pâtes : les ravioles sont les pasta fraîches qui demandent le moins de travail, puisqu’il suffit de passer sa pâte entre les rouleaux jusqu’au dernier cran afin de la rendre la plus fine possible. Une économie d’énergie à réinvestir dans la confection des ravioles elles-mêmes, un tout petit peu technique, et encore. Quant à ceux qui n’ont pas de machine, un bon vieux rouleau à pâtisserie peut faire l’affaire, à condition d’avoir les muscles qui vont avec.  « Lire la suite »

Ustensiles fétiches

11 mai 2012 § 2 Commentaires

Je vous avais promis un billet sur mes ustensiles chouchous, et je ne regrette pas d’avoir attendu mon retour de New York pour le rédiger. Car j’ai ramené dans mes valises un objet tellement pratique, tellement efficace, que je ne peux plus déjà plus m’en passer :

Le zesteur râpe Microplane

Avec ses micro-lames en inox, c’est LA râpe nouvelle génération. Elle est géniale pour râper finement le gingembre, le fromage ou le chocolat, ou tout simplement pour obtenir des zestes d’agrumes, fins et légers comme des flocons.
Idéale pour parfumer mes pâtes en deux secondes en râpant une gousse d’ail. On la trouve en ligne sur les sites spécialisés, ou dans les boutiques pour une vingtaine d’euros. C’est vraiment un objet utile, efficace, pas le genre de gadgets qui finira dans un tiroir ! Promis.

Zesteur
Et pour des zestes plus conséquents, à confire par exemple, j’utilise mon zesteur plus classique qui permet de réaliser de longs filaments. C’est lui que je voulais vous présenter au départ, mais j’avoue que depuis l’acquisition de la microplane, celle-ci reste un peu au placard.

Mais elle est tout de même top pour zester les agrumes, et confectionner mes Petites crèmes au lait de coco-citron vert.

Pour 4 crèmes ou 6 mini-crèmes :

Mélangez énergiquement au fouet 1 boite de lait de coco (400ml) avec le jus de 2 citrons verts (dont vous aurez préalablement prélevé les zestes), et 2 cuil. à soupe de sirop d’agave. Prélevez une petite quantité du mélange froid (5cl), ajoutez-y 2g d’agar-agar en poudre (1 cuil.à café). Portez le reste à ébullition, ajoutez le mélange froid et mélangez pendant 10 secondes. Retirez du feu et versez immédiatement dans des petits récipients (verres, moules à crèmes, tasses…). Saupoudrez de zestes. Laissez refroidir puis mettez au réfrigérateur pendant 1h minimum.

Le moussoir à lait

A New-York, je buvais du café toute la journée, certes pour jouer à la New-yorkaise avec mon gobelet dans la rue, mais aussi parce que je suis devenue absolument accro au Macchiato : un expresso surmonté de mousse de lait chaude. Il faut dire que les rues de la Grosse pomme sont ponctuées de délicieuses cafétéria ou « salons de café » (et pas uniquement des starbucks).

Bref, ce petit fouet magique me permet de retrouver ce petit plaisir à la maison. Il me suffit de chauffer 5cl de lait, de le faire mousser en actionnant mon petit fouet, d’extraire un expresso et de le surmonter de mousse de lait.
Il nous a aussi permis de retrouver le plaisir de boire un bon vrai chocolat chaud bien mousseux, avec des carrés de chocolat pâtissier fondus, du lait chaud, de la mousse de lait et un peu de cannelle.

Et enfin, ce petit moussoir magique me permet de vous livrer une recette d’Elodie, que je reproduis souvent l’été en petites verrines apéritives :

Cappuccino de poivrons au parmesan

Prenez 4 beaux poivrons rouges, lavez-les, épépinez et détaillez en gros cubes.Faites-les revenir 5 min. dans 1 c.à s. d’huile d’olive avec une gousse d’ail émincée. Salez, poivrez, et ajoutez le jus d’1/2 citron, 25cl d’eau et 1 cube de bouillon de volaille. Laissez mijoter une dizaine de minute puis mixez jusqu’à l’obtention d’un beau velouté. Laissez refroidir, puis servez dans des grosses verrines pour une entrée ou des verres à téquila pour un apéro.
Faites chauffer 30 cl de lait avec 2 c.à c. de parmesan finement râpé jusqu’à ce qu’il soit chaud mais pas bouillant. Et faites mousser ! Voilà, la crème de votre cappuccino salé est prête. Versez une petite couche de mousse sur vos veloutés et servez.

Délicieuses conserves

11 avril 2012 § 1 commentaire

Pâte miso, pâte de citron confit au gingembre, citronnelle émincée, pâte de curry Korma

Mes stars du jour sont des conserves. Ce sont mes coups de coeur du moment, et j’ai décidé de vous les présenter car ces condiments apporteront un vent de nouveauté et d’exotisme à votre cuisine.

« Lire la suite »