Une envie de brick

30 mars 2012 § Poster un commentaire

Cette semaine j’ai été prise d’une folle envie de bricks, de briwats ou briouates, enfin vous savez ces petits triangles croustillants marocains. Alors je ne me suis pas privée. De la viande de bœuf hachée, du cumin, du gingembre en poudre, du sel et poivre, je fais revenir le tout, j’ajoute de la coriandre ciselée et je farcis mes feuilles de brick. Je les fais dorer à la poêle dans un peu d’huile d’olive et le tour est joué.

Comme il me restait des feuilles de brick, j’ai récidivé hier soir avec des crevettes et des épinards frais. Et cette fois j’ai pris des photos, alors voici la recette.

Pour 8 triangles

4 feuilles de brick
400 g de crevettes surgelées crues
2 poignées d’épinards frais
2 pincées de curcuma
2 pincées de piment de Cayenne
1 petit morceau de gingembre frais rapé
Huile d’olive, sel, poivre

Commencez par faire revenir les crevettes avec les épices dans une 1 cuil. à s. d’huile pendant 3 / 4 minutes en remuant souvent. Ajoutez les épinards équeutés et lavés pendant 1 min. Laissez cette farce refroidir mixez la grossièrement à l’aide d’un mixeur plongeur ou au couteau. Voilà, le pliage peut commencer.

Coupez la feuille de brick en deux, puis coupez à 1/2 cm du bord de façon à obtenir une bande à peu près rectangulaire.

Pliez la en deux dans le sens de la longueur. Rabattez le petit bord qui dépasse de façon à former un petit triangle. Pliez une seconde fois en conservant la forme triangulaire. Et là, vous devez obtenir un petit « réservoir » que vous allez pouvoir farcir.

Tenez le triangle entre vos doigts comme sur la photo et farcissez avec l’autre main. Puis rabattez la feuille de brick pour fermer votre triangle. Continuez à tourner jusqu’à vous retrouver avec un tout petit bout de feuille que vous coincerez dans l’une des pliures pour maintenir votre triangle bien fermé. Renouvelez l’opération avec les autres feuilles jusqu’à épuisement de la farce.

Faites dorer vos briouates dans un peu d’huile d’olive à feu moyen. Posez-les sur du papier absorbant, et dégustez chaud avec une petite salade, ou servez-les à l’apéro comme des samoussas aux crevettes.

Publicités

Couscous ou pot-au-feu ?

5 février 2012 § Poster un commentaire

Arrivée au marché de wazemmes, j’étais bien décidée à préparer le couscous dominical quand les os à moelle du boucher m’ont fait de l’œil. Alors une envie du pot-au-feu a pris le dessus, sans que ne me quitte l’idée du couscous. Alors j’ai acheté mes légumes de saison et de retour à la maison, j’ai soumis mon dilemme à la famille… qui n’a pas été d’un grand secours. Jusqu’à ce que ma fille suggère : « Tu pourrais faire un couscous au pot-au-feu ! »

Chiche !

« Lire la suite »

Le « bar » des amis

1 février 2012 § Poster un commentaire

Au menu de ce dimanche, de retour du marché, de magnifiques bars assaisonnés en deux temps trois mouvements et passés 20 minutes au four . Un régal pour mes amis Yvonne et Bertrand venus passer le week-end dans la capitale du Nord. Et exploit ! J’ai même réussi à réconcilier Bertrand avec le fenouil, et ça, j’en suis très fière !

« Lire la suite »

Cuisine du placard : Que faire avec des brocolis surgelés ?

16 janvier 2012 § Poster un commentaire

18h30, les enfants sont dans le bain. Demain il y a école, le marchand de sable passera à 20h. Qu’est-ce qu’on mange ? Au congèle, un paquet de brocolis surgelés rebaptisés « les arbres des playmobils » par les Kids. Ca fera très bien l’affaire. Ils en raffolent, cuits tout simplement à l’eau salée à condition d’être croquants, et avec une petite sauce dans laquelle les tremper et manger avec les doigts ! Et oui, mes loulous sont des finger food addicts !

Version kids

Dans mes placards, je dégote une boîte d’épis de maïs miniatures, du lait de coco… J’ai la matière première. Je fais cuire les brocolis 3 min. (après reprise de l’ébullition) dans une casserole d’eau salée. J’égoutte les maïs, et je prépare la sauce en faisant chauffer un peu de lait de coco avec du sel, du poivre et de la poudre de colombo. J’ajoute deux bâtonnets de surimi, je les sors du bain, ils passent à table et se régalent. Un peu de pain et de fromage, de la pomme en dessert. Allez, lavage de dents, une histoire et au lit !
Affaire réglée.

Version parents

Soupe de brocolis épicée au lait de coco

On va manger exactement la même chose, en un peu plus épicé. J’ai conservé des fleurettes de brocolis et des épis de maïs dans la passoire. Je fais revenir dans une cuil. à s. d’huile d’olive, une échalote avec un peu de pâte de gingembre – ail (Mixez de l’ail et du gingembre avec du sel et de l’huile de tournesol, conservez cette pâte au frigo pendant un mois). J’ajoute sel, poivre, colombo et je fais dorer 2 minutes en remuant bien.
Je verse le reste de lait de coco, et je me souviens d’un petit bocal de pâte de citronnelle. Super ! Et hop, une cuil. à soupe. Puis j’émince 1 ou 2 ou 3 piments oiseaux (il parait que c’est aphrodisiaque…). Je laisse mijoter 2 min. avant d’y jeter les légumes et un oignon rouge émincé. Je les enrobe bien de sauce. J’éteins. Pour la déco, j’ai décortiqué un reste de crevettes grises et pour la touche finale je saupoudre de coriandre ciselée. Nous nous régalons.

Une soirée burger

10 janvier 2012 § Poster un commentaire

Mes deux potes au feu sont parties tenter leur chance au pays de l’oncle Sam (snif !), alors comme pour leur rendre hommage, j’ai eu envie d’une soirée 100% américaine, avec coleslaw, caesar salad, burgers et cheescake. Rien de plus convivial en effet, qu’une soirée entre potes autour d’un bon burger !

Mais en bons bobos militants anti-malbouffe, on évite le macdo, et on préfère le home-made, avec de la bonne viande bio. Alors j’ai convié quelques amis et ils ont adoré le concept !
Il m’a fallu un peu de préparation en amont pour être tranquille après…
J’ai commencé par préparer les petits pains. J’ai opté pour l’option machine à pain, mais je vous livre les deux recettes. Je me suis largement inspirée de Burgers faits maison de Sandra Mahut paru chez Marabout.

Les petits pains à burgers

(pour une dizaine de pains de 8cm de diamètre)
360 g de farine bio type 55
200 ml de lait bio
10 g de levure de boulanger
15 g de sucre en poudre
2 g de sel
2 C.C de jus de citron
20 g de beurre ramolli
Des graines de sésame

Dans la machine à pain : Versez le lait tiède, le sucre, le sel et le beurre. Ajoutez la farine, la levure et le jus de citron. Actionnez le programme « pâte » et laissez faire la machine. A la fin du programme, divisez la pâte en petits pâtons de 8 cm de large environ. Disposez les sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Laissez reposer 30 min.
Mouillez légèrement le dessus des pâtons à l’aide d’un pinceau en silicone imbibé d’eau ou tout simplement de votre doigt. Saupoudrez de graines de sésame. Faites cuire une quinzaine de minutes dans un four préchauffé à 210°C (th7). Surveillez la cuisson et sortez les pains lorsqu’ils sont bien dorés.

A la main : Dans un grand saladier, mélangez la farine avec le lait tiède, ajoutez la levure, puis le sucre, le sel, le jus de citron et le beurre. Mélangez bien et pétrissez pendant 5 bonnes minutes, la pâte doit se décoller facilement des doigts. Divisez en petits pâtons de 4 cm environ puisqu’ils doivent doubler de volume au bout de 50 min. de repos. Préchauffez le four à 210°C et faites les cuire comme indiqué ci-dessus.


Ensuite, j’ai prévu du cheddar, du comté et de l’emmenthal prétranché, du bacon, des rondelles de tomates, des feuilles de laitue, des graines germées, des oignons rouges émincés, des gros cornichons aigres-doux également émincés mais dans le sens de la longueur et tout un éventail de sauces toutes prêtes (américaine, ketchup, tartare, Colman’s mustard, savora, andalouse très piquante).
Pour ce qui est de la viande, je l’ai simplement assaisonnée de sel et de poivre avant de façonner des petits steaks correspondant à la taille de mes petits pains.
Ensuite, si vous avez la chance d’avoir un barbecue (et le balcon ou le jardin qui va avec), tant mieux pour vous, veinards ! Sinon, une plancha ou pierrade fera très bien l’affaire dans votre salle à manger. Il y aura sûrement un copain qui se dévouera pour s’occuper de la cuisson des steacks, en prenant soin de varier les cuissons pour satisfaire tous les goûts de vos invités !

En guise d’accompagnement, j’ai préparé un coleslaw assez classique avec du chou rouge et du céleri rave. Mais vous pouvez aussi opter pour l’association chou blanc/carottes. Je l’ai assaisonnée d’une petite mayonnaise nature, allongée avec un yaourt nature et du sirop d’agave.

« Et les frites ? » me direz-vous ? Et bien j’ai préféré faire découvrir aux copains le gratin de patates douces de Noémie. Mais si vous sentez d’humeur à tenter les frites maison ! Allez-y !

Bon, ce sera tout pour aujourd’hui, mais promis, le feuilleton américain continue cette semaine avec la Caesar salad et le cheese cake !

Je me suis réconciliée avec les choux de Bruxelles

8 janvier 2012 § 4 Commentaires

En vieillissant les goûts évoluent. Je vous l’assure car je détestais les choux de Bruxelles, et maintenant je les adore ! Ma dernière expérience devait remonter à 15 ans plus tôt, et je m’étais jurée qu’on ne m’y prendrait plus. Et c’est ma marchande de légumes qui m’a fait changer d’avis. Elle me les a présentés tout frais cueillis du matin, encore sur leur tige, et m’a assuré qu’en les faisant blanchir une minute à l’eau bouillante salée, il n’y aurait plus d’amertume et que je pourrais les apprécier juste poêlés avec une échalote émincée. Et bien, elle avait raison ma marchande, et je me suis bien régalée ! Tant et si bien que j’en ai racheté la semaine suivante et celle d’après. Et j’ai testé plusieurs recettes que je vous livre avec grand plaisir !

« Lire la suite »

Courge à tous les étages

30 octobre 2011 § Poster un commentaire

Si comme moi vous vous retrouvez avec un cageot de courges, et que vous avez exploré toutes les variantes de soupe (avec de l’oignon, avec des châtaignes, avec de la crème…) et de gratins, ne désespérez pas, vous pourrez en venir à bout en variant les plaisirs. Voici quelques suggestions pour l’apéro, en entrée ou au dessert.

Récolte d'automne

Bouchées caramélisées au sirop d’érable

(Une recette à retrouver en podcast sur radio campus paris)

Il vous faut :
1 potiron de taille moyenne que vous aurez tranché, évidé, pelé puis coupé en dés
1 marinade express composée d’huile d’olive et de sirop d’érable (5cl) de chaque environ), de sel, de poivre et de quelques pincées de muscade.

Pendant que votre four préchauffe à 180°, faites mariner vos cubes de potiron. Puis disposez-les sur du papier sulfurisé et enfournez pour une trentaine de minutes.

Dégustez tel quel avec une volaille, ou encore mieux, en finger food, surmontées d’une tranche de jambon cru ou de magret séché et parsemées de noisettes concassées grillées à sec !

Salade de Butternut aux cranberries

Pour 4 personnes :

½ courge (Je conseille la butternut pour cette recette car je la trouve sucrée et extrêmement savoureuse)
5cl d’huile de noisette
5 cl de vinaigre de cidre
5cl de sirop d’agave ou de miel
sel, poivre
2 poignées de cranberries séchées

Pelez la courge, épépinez et épluchez puis râpez-la pas trop finement. Assaisonnez avec le vinaigre, le sirop, l’huile. Salez et poivrez, ajoutez les cranberries et laissez mariner au moins une demi-heure. Dégustez.

Tarte au potiron

A déguster au goûter

1 pâte sablée
500 g de chair de potiron
3 œufs
25cl de crème liquide
50 g de sucre (+ 10g pour les noix)
1 gousse de vanille
3 pincées de gingembre en poudre
1 pincée de muscade en poudre
1 dizaine de noix
10 g de beurre

Faites cuire le potiron pelé et épépiné, coupé en gros cubes à la vapeur pendant 20 minutes (ou 10 à la cocotte minute) avec la gousse de vanille fendue. Réduisez-le en purée et ajoutez les graines de vanille que vous aurez récupérées à l’aide d’un couteau. Dans un saladier, à l’aide d’un fouet, battez les œufs avec le sucre, puis ajoutez la crème et les épices. Battez encore. Ajoutez le potiron, mélangez. Garnissez la pâte de votre préparation et enfournez pour 30 à 35 minutes à 200°C.

Faites revenir les cerneaux de noix concassés dans le beurre, saupoudrez de sucre et laissez caraméliser 5 minutes en remuant tout le temps. 10 minutes avant la fin de la cuisson de la tarte, garnissez la tarte avec les noix. Remettez au four. Dégustez tiède.

Où suis-je ?

Catégorie légumes sur 3 potes au feu.