Une envie de brick

30 mars 2012 § Poster un commentaire

Cette semaine j’ai été prise d’une folle envie de bricks, de briwats ou briouates, enfin vous savez ces petits triangles croustillants marocains. Alors je ne me suis pas privée. De la viande de bœuf hachée, du cumin, du gingembre en poudre, du sel et poivre, je fais revenir le tout, j’ajoute de la coriandre ciselée et je farcis mes feuilles de brick. Je les fais dorer à la poêle dans un peu d’huile d’olive et le tour est joué.

Comme il me restait des feuilles de brick, j’ai récidivé hier soir avec des crevettes et des épinards frais. Et cette fois j’ai pris des photos, alors voici la recette.

Pour 8 triangles

4 feuilles de brick
400 g de crevettes surgelées crues
2 poignées d’épinards frais
2 pincées de curcuma
2 pincées de piment de Cayenne
1 petit morceau de gingembre frais rapé
Huile d’olive, sel, poivre

Commencez par faire revenir les crevettes avec les épices dans une 1 cuil. à s. d’huile pendant 3 / 4 minutes en remuant souvent. Ajoutez les épinards équeutés et lavés pendant 1 min. Laissez cette farce refroidir mixez la grossièrement à l’aide d’un mixeur plongeur ou au couteau. Voilà, le pliage peut commencer.

Coupez la feuille de brick en deux, puis coupez à 1/2 cm du bord de façon à obtenir une bande à peu près rectangulaire.

Pliez la en deux dans le sens de la longueur. Rabattez le petit bord qui dépasse de façon à former un petit triangle. Pliez une seconde fois en conservant la forme triangulaire. Et là, vous devez obtenir un petit « réservoir » que vous allez pouvoir farcir.

Tenez le triangle entre vos doigts comme sur la photo et farcissez avec l’autre main. Puis rabattez la feuille de brick pour fermer votre triangle. Continuez à tourner jusqu’à vous retrouver avec un tout petit bout de feuille que vous coincerez dans l’une des pliures pour maintenir votre triangle bien fermé. Renouvelez l’opération avec les autres feuilles jusqu’à épuisement de la farce.

Faites dorer vos briouates dans un peu d’huile d’olive à feu moyen. Posez-les sur du papier absorbant, et dégustez chaud avec une petite salade, ou servez-les à l’apéro comme des samoussas aux crevettes.

Inspiration printanière (Anissa)

23 mars 2012 § Poster un commentaire

On a fêté le printemps à l’école de ma fille : dîner spectacle avec soupes et sandwiches préparés par les mamans, et concours du plus beau gâteau de printemps. Autant dire que je me suis lâchée avec mon cheese cake au citron vert et basilic et un gâteau très kitch aux couleurs de l’arc-en-ciel.
Je n’ai pas été qualifiée car seuls les gâteaux (qui avaient l’air) préparés par les enfants ont été récompensés. Mais je vous livre quand même, avec la recette, parce que ma fille l’a trouvé délicieux et m’a assuré que c’était le plus beau. « C’est normal ma chérie, je me suis inspirée de tes beaux dessins ! »

Le gâteau de printemps

Pour la génoise, j’ai utilisé encore une fois la recette géniale trouvée sur marmiton. J’ai modifié les proportions. Il vous faut :
– 6 œufs
– 180 g sucre
– 200 g de farine
– 1 sachet de levure chimique

Préparez tous vos ingrédients à l’avance. Et si vous n’avez pas de robot batteur, trouvez une âme charitable qui acceptera de tenir le batteur pendant que vous ajouterez les ingrédients.
Commencez par préchauffer le four à 180°C et beurrez votre moule. J’ai utilisé une grande plaque rectangulaire.
Mélangez la farine tamisée à la levure. Séparez les blancs des jaunes et montez les blancs en neige très ferme. Ajoutez le sucre et continuer à battre 1 min environ. Baissez la vitesse du batteur et ajoutez d’un coup les jaunes, battez encore, puis incorporez progressivement  la farine. Lorsque le mélange est bien homogène, arrêtez le batteur et versez la préparation sur la plaque beurrée. Enfournez pour 15 min.

Pendant ce temps préparez la crème pâtissière.

Pour cela il vous faut :

1/2 l de lait
100 g de sucre
4 jaunes d’œufs
60 g de farine
1 gousse de vanille

Faîtes chauffer le lait avec la gousse de vanille incisée en deux dans le sens de la longueur, après avoir gratté l’intérieur pour recueillir les graines. Portez tout doucement à ébullition afin de laisser à la vanille le temps d’infuser (3 – 4 min.)
Battez vivement les jaunes avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez la farine tamisée et mélangez bien jusqu’à obtenir une pâte bien lisse.
Versez dessus la moitié du lait bouillant en remuant très vite pendant que l’autre moitié de lait vanillé reste au chaud sur un feu doux. Lorsque la crème est bien souple, ajoutez-la au lait restant dans la casserole et mélangez doucement sur feu doux jusqu’à ce que le mélange épaississe. Éteignez le feu lorsque vous avez obtenu la consistance voulue, c’est-à-dire une crème souple mais suffisamment épaisse pour ne pas couler.

On peut passer au montage.

La pâte à sucre

Pour commencer, j’ai découpé ma génoise en sept rectangles de taille identique. J’ai ensuite réparti ma crème pâtissière dans 6 coupelles, et avec quelques gouttes de colorant alimentaire, j’ai obtenu 6 teintes pastelles. J’ai recouvert chaque rectangle de génoise d’une couche de crème colorée, et j’ai superposé le tout en chapeautant avant le rectangle.
Pour la déco, j’ai utilisé de la pâte à sucre, un genre de pâte à modeler que l’on peut colorer et modeler à loisir. J’ai donc recouvert le socle de mon gâteau d’une couche de pâte aplatie au rouleau. Puis j’ai décoré avec des petites fleurs moulées dans un petit moule spécial acheté au même rayon que la pâte à sucre chez Alice Délices. C’est scrapcooking qui fait ça, et j’avoue que c’est assez magique.

Où suis-je ?

Vous consultez les archives de mars, 2012 à 3 potes au feu.