Be my valentine, en toute sobriété

14 février 2012 § Poster un commentaire

Cookie géant décoré admirablement à croquer en amoureux jusqu’à l’écoeurement.

Curiosité trouvée dans une grande surface de Birmingham, Alabama.

20120214-002514.jpg

Publicités

En février je fais sauter les crêpes

12 février 2012 § 2 Commentaires

Bon , je sais que la chandeleur est passée, mais c’est bientôt le carnaval. Et puis, a-t-on vraiment besoin d’une bonne raison pour préparer des crêpes ? C’est tellement bon, et c’est idéal pour lutter contre le froid. Alors, je vous ai déniché plusieurs recettes pour vous lancer.
Il y en a pour tous les goûts. Une version ultra-gourmande – celle de Ladurée, ma recette perso – plus légère, et une troisième ultra-rapide pour les pressés.

Côté garniture, pitié, zappez le Nutella et préférez-lui un coulis de chocolat maison. Il suffit de faire fondre quelques carrés de chocolat noir (au micro-ondes ou à feu doux) avec quelques cuillères à soupe de lait. En ajoutant quelques cristaux de sucre pétillant (on en trouve chez Alice délices), c’est tout simplement fabuleux !

Autre trouvaille : la crêpe au jus de citron + sucre / ou encore jus de clémentine + sucre… A tomber ! Même si ma préférée reste la crêpe à la gelée de groseille maison… Mais passons aux recettes.

Les crêpes Ladurée
(un peu trop riche et grasse pour moi, mais une saveur tellement délicate qu’on la déguste nature)

1 orange non traitée
165 g de farine type 45
40 g  de sucre
4 oeufs entiers
50 cl de lait entier
40 g de beurre + 20 pour la poêle
1 cuil. à s. d’huile
1 cuil. à s. de rhum (facultatif)
1 cuil. à s. de Cointreau ou Grand Marnier (facultatif)

Prélevez le zeste de l’orange.
Tamisez la farine et versez-la dans une jatte. Ajoutez alors le sucre, le zeste d’orange, les oeufs et progressivement le lait tout en mélangeant avec le fouet. Faites fondre doucement le beurre dans une petite casserole. Incorporez-le au mélange ainsi l’huile et les alcools. Laissez la pâte reposer 1h minimum à température ambiante.

Ma recette perso

250 g de farine, 3 œufs, 50 cl de lait, 1 cuil. à s. d’huile, 1 sachet de sucre vanillé, 1 pincée de sel, 20 g de beurre

Tamisez la farine dans un grand bol, ajoutez le sel et le sucre vanillé. Battez un des blancs en neige ferme et réservez. Ajoutez le reste des oeufs dans le bol. Versez peu à peu le lait en mélangeant doucement. Et pour finir, incorporez délicatement les bancs battus. Laissez reposer une heure.

Les crêpes 4321

Mélangez dans un blender, 4 verres de lait chaud mais pas bouillant,  3 oeufs, 2 verres de farine tamisée et 1 pincée de sel, et le tour est joué ! Nul besoin de laisser reposer la pâte car avec le lait chaud, les granules d’amidon gonflent plus rapidement.

Voilà, faites votre choix et au boulot ! Beurrez légèrement votre poêle à crêpe antiadhésive à l’aide d’un papier absorbant. Faites chauffez à feu moyen, versez une louche de pâte et répartissez-la en faisant tourner la poêle dans tous les sens. Au bout de 2 -3 crêpes vous devriez être au point sur a quantité qu’il faut pour recouvrir la surface de la poêle. Laissez cuire environ 1 min. le temps que la pâte soit figée, et retournez-la soit en la faisant sauter ou à l’aide d’une spatule en bois (30 s.)

Pour les garder bien moelleuses, superposez-les au fur et à mesure. Et si vous les préparez à l’avance, filmez la pile afin qu’elles ne se dessèchent pas.

Couscous ou pot-au-feu ?

5 février 2012 § Poster un commentaire

Arrivée au marché de wazemmes, j’étais bien décidée à préparer le couscous dominical quand les os à moelle du boucher m’ont fait de l’œil. Alors une envie du pot-au-feu a pris le dessus, sans que ne me quitte l’idée du couscous. Alors j’ai acheté mes légumes de saison et de retour à la maison, j’ai soumis mon dilemme à la famille… qui n’a pas été d’un grand secours. Jusqu’à ce que ma fille suggère : « Tu pourrais faire un couscous au pot-au-feu ! »

Chiche !

« Lire la suite »

Le « bar » des amis

1 février 2012 § Poster un commentaire

Au menu de ce dimanche, de retour du marché, de magnifiques bars assaisonnés en deux temps trois mouvements et passés 20 minutes au four . Un régal pour mes amis Yvonne et Bertrand venus passer le week-end dans la capitale du Nord. Et exploit ! J’ai même réussi à réconcilier Bertrand avec le fenouil, et ça, j’en suis très fière !

« Lire la suite »

Où suis-je ?

Vous consultez les archives de février, 2012 à 3 potes au feu.