Mes déboires avec la mayo

11 octobre 2010 § 3 Commentaires

Tout a commencé par une envie de pot-au-feu il y a quinze jours… Souvenez-vous on se croyait en novembre, sous la pluie, avec le thermomètre qui stagnait à 10 °C.
Et qui dit pot-au-feu dit sauce gribiche (un genre de mayo améliorée avec câpres, cornichons et blanc d’œuf cuit). Pour la recette du pot-au-feu j’ai suivi pas à pas la recette de Chef Simon (que je recommande à tous ceux qui ne se sont jamais lancés dans l’épopée du pot-au-feu), et pour la sauce gribiche idem.

Le pot-au-feu et sa sauce gribiche

Et c’est là que je n’ai pas assuré. Alors que ma viande était parfaitement cuite, mon bouillon délicieusement parfumé, je n’ai pas su faire la sauce. Il s’agissait de la monter en mayonnaise à partir de jaunes d’œufs cuits. Impossible de la faire monter.

Alors, sans me décourager, vite, je tape sur google « rattraper une mayonnaise ». Et je m’exécute:  je prends une cuillère à soupe de ma préparation ratée que j’ajoute une cuillère d’eau chaude et sans cesser de battre j’ajoute progressivement le reste… Je bats encore, j’ajoute l’huile, désespérée : elle ne prend pas et ne prendra pas.
Soit. Sans me démonter, je refais cuire deux oeufs, et je recommence avec mes jaunes.
Et là, rebelotte ! Ce n’est pas possible ! Bon, tant pis, on va partir sur une base de mayonnaise classique, et là, comble de la honte, la mayonnaise ne prend pas. Je suis au bord des larmes, je n’ai plus de poignet, plus d’avant bras, je suis totalement abattue.
Heureusement, tel le prince charmant sur son cheval blanc, mon amoureux prend le fouet et nous prépare une belle mayo ! Et il réussit même à incorporer la première sauce ratée. Je suis verte ! Mais je déguste quand même le pot-au-feu. Les enfants adorent la sauce avec la viande. « Profitez-en, je ne suis pas prête à vous en refaire ! »

Le dimanche suivant, je décide de prendre ma revanche sur la mayonnaise. Le poulet à la vanille attend sagement dans le four, et les frites maison sont prises en charge par chéri chéri.
Je suis zen, Noémie qui a fait une sauce tartare chez Ferrandi cette semaine m’a briefée : « Tu dois mettre autant de moutarde que la taille de ton jaune d’oeuf, les deux doivent être à la même température, et il faut utiliser de l’huile de tournesol ou de l’huile de pépins de raisins. Tu verras, ça monte très vite. A la fin, tu ajoutes un peu de vinaigre pour tuer les germes du jaune et la blanchir ».
Gonflée à bloc, je me lance. Et ça ne marche pas, elle ne monte pas. Mon poignet droit me lâche, inutile d’essayer avec le gauche. Penaude, je me tourne vers mon homme, qui m’achève : « Quoi, t’as encore raté la mayonnaise ! Mais ce n’est pas possible ! Regarde comment tu fouettes, on dirait que tu prépares une vinaigrette ! Donne-moi ça ! » Et en trois minutes, il avait réussi à la monter ! Aaargh !

Enfin, une mayonnaise digne ce nom !

Je ne suis pas du genre à me laisser abattre et encore moins par une mayonnaise ! L’année dernière j’épatais tous mes potes avec un aïoli à me faire passer pour une marseillaise, et là, je ne suis pas fichue de faire une simple mayo !
Alors, ce weekend, re-belotte. De retour du marché avec de belles crevettes. Les enfants jouent dehors avec leur père. Je ferme la porte de la cuisine. Je respire à fond, et je me lance.
J’ai visionné trois fois la recette filmée, tout est dans le geste : Il faut faire pénétrer l’air et remuer avec l’avant-bras et non pas le poignet. Je mélange bien mon jaune d’oeuf avec une cuillère à café de moutarde, je cale mon bol en l’entourant d’un torchon, et j’incorpore l’huile de tournesol en battant énergiquement. Et là, miracle ! La mayonnaise prend, j’ajoute encore de l’huile, et elle monte, elle monte et moi je jubile ! Bon, je ne vais pas en faire un saladier, alors j’incorpore ma cuillère à soupe de vinaigre, le sel, encore une coup de fouet. Et voilà, qu’est-ce qu’elle est belle ! Et délicieuse !

Ma revanche sur la mayonnaise

Publicités

§ 3 réponses à Mes déboires avec la mayo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Mes déboires avec la mayo à 3 potes au feu.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :