Dans mon assiette le 28 août, Charente-Maritime (Elodie)

29 août 2010 § 2 Commentaires

Langoustines de la Côtinière

Bar de ligne en croûte de sel

Saint-Nectaire fermier

Mon caviar au zaatar (Elodie)

28 août 2010 § 1 commentaire

Après le caviar italianisant d’Anissa, me voilà comme une courge, en panne d’idée avec mes cucurbitacées.  Je décide d’appliquer la méthode « périscope », c’est-à-dire de regarder à 360°C dans la cuisine jusqu’à ce qu’un ingrédient me fasse de l’oeil. Cette fois-ci,  c’est la petite boîte de zaatar de Noémie qui m’a sauvée. Kézako le zaatar? Un mélange d’épices qui nous vient du Liban. On peut l’acheter tel quel ou sinon faire un zaatar maison, c’est encore meilleur.

Chez vous donc, il suffit juste de mélanger en quantité égale thym, sésame et sumac (une petite baie rouge du Moyen-Orient qui, une fois séchée et réduite en poudre, donne un goût acidulé aux plats), ajouter du sel, un peu d’origan et hop, c’est prêt!

Petite démo de galettes (« manaich » au Liban) au zaatar dans les rues de Brooklyn (spéciale dédicace à Noémie, la plus américaine des potes au feu)

« Lire la suite »

Mon caviar (Anissa)

23 août 2010 § Poster un commentaire

J’adore les défis… Et le caviar de courgettes ! J’en prépare souvent  à la libanaise  et j’envisageais de vous livrer la recette quand mon basilic m’a fait de l’œil. Alors j’ai testé le caviar au pistou, et je peux vous dire que c’est une tuerie… A condition d’aimer l’ail !

« Lire la suite »

Battle de caviar de courgettes (Elodie)

20 août 2010 § Poster un commentaire

Avant-hier, Anissa m’a mise au défi de trouver de quoi écouler son quintal de courgettes. Bon, c’est vrai, la courgette ça me connait. J’en étais complètement fondue à l’époque (aaargh… « à l’époque ») où j’étais étudiante. A la tomate, aux champignons, à la crème de parmesan, râpées, en rondelles, en lamelles, farcies, dans mon petit T2, c’était ambiance « la courgette dans tous ses états ».

Cette monomanie a fini par me quitter mais j’éprouve toujours une certaine tendresse à l’égard de ce légume un peu fade mais si polymorphe.

« Lire la suite »

Dessert express pour mon amoureux

20 août 2010 § Poster un commentaire

Le retour du soleil, enfin, et avec lui, la chaleur et le plaisir de traîner dehors jusqu’à très tard. Résultat, au moment de passer à table, pas le temps de faire de la grande cuisine.
J’avais négocié avec les enfants : « On reste jouer dehors, mais après c’est une douche, une soupe de poissons, un petit suisse, un fruit et au lit ! » Marché conclu… Mais j’avais oublié un protagoniste : mon pauvre amoureux qui,  ayant travaillé toute la journée faisait grise mine: « Quoi, c’est tout ? »
« Oh mon chéri, tu veux un p’tit dessert ? »
Après un rapide coup d’œil au frigo… un reste de mascarpone, de la compote de rhubarbe… C’est parti pour un tiramisu express !

tiramisu à la rhubarbe comme un sandwich

Ingrédients pour 2 personnes:
1/3 de pot de mascarpone
2 c. à s. de ricotta (ou 1 petit suisse)
8 biscuits roses de Reims (ou boudoirs)
2 c. à s. de sucre glace
l’équivalent d’un pot de yaourt de compote de rhubarbe
(ou des fruits de saison émincés légèrement sucrés)
5 cl de Pineau des Charentes et 5cl d’eau
Ensuite, c’est fastoche, et il ne m’a pas fallu plus de 5 minutes pour tout préparer.
Il faut d’abord mélanger la mascarpone avec la ricotta et le sucre glace. Puis tremper les biscuits face non sucrée dans le mélange eau-pineau, et enfin passer au montage. Un biscuit, une couche de mascarpone, une couche de compote, re-mascarpone, et on termine par un biscuit.
C’était bon, c’était beau, et mon chéri était ravi !
Anissa

Expérience culino-ricotienne

19 août 2010 § Poster un commentaire

Après le gâteau aux noisettes de Jamie Oliver, il me restait la moitié d’un pot de ricotta. Pas assez pour me lancer dans des cannellonis épinards-ricotta, trop pour l’achever à la petite cuillère. Après un coup d’oeil dans mon congélo, j’aperçois, entre des filets de poisson panés (eh oui) et des choux de bruxelles (pas très glam’ le contenu du congèl’, je me rends compte, en écrivant ces lignes), un sachet de fruits rouges.

Un tour sur Google plus tard, je tombe sur une recette de petits pots de crème à la ricotta, fruits rouges, amande. Le tout cuit à la vapeur. Banco.

Petits pots de crème à la ricotta, fruits rouge et amande.

Les ingrédients: 125 g de ricotta, 1 œuf, 70 g de fruits rouges surgelés ou pas, 30 g de sucre glace, 60 g d’amande en poudre

La recette: on commence par battre le sucre et l’oeuf dans un saladier. On ajoute la ricotta, la poudre d’amande puis les fruits rouges (encore congelés). On remue et on répartit dans des ramequins. On couvre de film étirable et on fait des petits trous dans le film à l’aide d’une fourchette.
Il ne reste plus qu’à placer les pots dans le cuit vapeur (j’utilise un panier en bambou, ça marche très bien)  et à les faire cuire pendant 15-20 mn.

Les crèmes sont cuites lorsque le dessus et le tour sont pris. Laisser refroidir puis réserver au frais 8 heures minimum avant de servir.

C’est bon, ça fait un peu cheese-cake sans les biscuits émiettés, donc plus light.

Elodie


Que faire avec toutes ces courgettes ?

17 août 2010 § 3 Commentaires

Elles ont mis du temps à venir, mais avec toute la flotte de ces derniers jours, mes courgettes se sont mises à pousser, pousser… Alors, qu’en ai-je fait ?

trésors du potager

Des conserves, dont vous trouverez la recette dans Gourmandes et fières de l’être , notre précieux livre paru chez Albin Michel, et après les pâtes aux courgettes et la salade de courgettes râpées, j’ai essayé d’innover en piochant dans le frigo et les placards.
Première trouvaille : les rouleaux de printemps version estivale.

Pour les réaliser, il vous faut:

Rien que des ingrédients savoureux

Des feuilles de riz
Des feuilles d’algues nori (qu’on utilise pour les maki)
Des tranches de viande de grisons
Des graines germées (ici alfala et roquette)
2 courgettes râpées finement (au mixeur)
1 petit bulbe de fenouil émincé
Des feuilles de menthe, ciboulette
2 poignées de cacahuètes grossièrement concassées
de la sauce pour nems
Mettez une feuille de riz dans un plat avec de l’eau chaude.
Lorsqu’elle est molle, égouttez-la en la secouant légèrement et posez-la dans une assiette. Disposez au milieu un rectangle d’algue nori, une tranche de viande des grisons, un petit fagot de courgettes râpées, quelques tranches de fenouil, quelques feuilles de menthe et de ciboulette, des graines germées, et cacahuètes… Repliez le bas de la feuille, puis l’un des côtés et enroulez en serrant bien.
Dégustez en trempant dans la sauce. C’est frais, c’est croquant, et ce n’est pas si long à préparer !

Et pour réchauffer  nos soirées automnales de ce mois d’août pluvieux, toujours avec ce que j’avais sous la main et quelques rudiments de cuisine marocaine, j’ai imaginé ce tajine de keftas aux courgettes

Boulettes et courgettes en tajine

Ingrédients pour 4 personnes:
4 steacks hachés
1/2 baguette rassie
2 courgettes râpées
2 oignons râpés
1 poignée de pignons pin légèrement grillés
1 vingtaine de feuilles de menthe
1 petit bouquet de coriandre
1 bâton de cannelle
quelques filaments de safran
1/2 c. c de curcuma
1/2 c. C. de quatre-épices
Huile d’olive, sel, poivre

Dans un saladier, mélangez la viande avec la mie de pain trempée et essorée, les feuilles de menthe et coriandre ciselées, la moitié du curcuma et du quatre-épices, du sel et du poivre. Confectionnez de petites boulettes en roulant des petites quantités de viande entre vos paumes.
Dans une sauteuse, faites légèrement revenir les oignons dans 2 c. à s. d’huile d’olive avec le bâton de cannelle, les filaments de safran, le reste de curcuma et de quatre-épices. Au bout de 3 – 4 minutes, ajoutez les boulettes et deux verres d’eau. Couvrez et laissez mijoter sur feu moyen pendant 10 minutes, 1/4 d’heure en remuant délicatement de temps en temps. Lorsque le liquide a réduit de moitié (il forme un sauce épaisse avec les oignons) et que les boulettes sont cuites, ajoutez les courgettes râpées et les pignons grillés. Salez, poivrez à votre convenance. Mélangez le tout et laissez cuire encore 3 minutes en couvrant.
Servez chaud seul, ou accompagné de graine de couscous.

Alors voilà ce que j’ai fait de mes courgettes. Et toi Elodie, que nous suggères-tu ? (Je ne demande pas à Noémie qui est actuellement plongée dans la rédaction de son guide gastronomique sur New-York qui doit paraître cet automne)
Mais vous, quelles sont vos suggestions ? Je récolte chaque jour au moins trois courgettes !

Où suis-je ?

Vous consultez les archives de août, 2010 à 3 potes au feu.