Les trois grâces à la street food party II

10 juillet 2010 § 3 Commentaires

Lundi 5 juillet, le Miam organisait une soirée Fish&fries sur le quai du Batofar, à Paris. Les 150 ans du poisson frit-frites, ça se fête et on était bien décidées à être de la partie.
Cuisiner pour 300 personnes, une grande première pour nous ! Dans les carnets de recettes réunionaises d’Anissa, il y a une recette très hot: les catless de poissons, un fish&chips version créole qui détonne. Et puis, vivre une nouvelle aventure ensemble, ça nous démangeait, on a donc décidé de se lancer.

C’est une folle journée qui a précédé cette soirée street food, avec au menu des rires, les mains dans le poisson, une  pointe de pression et la précieuse aide de Muriellle, Séverine et Olivia qui sont devenues expertes en maniement du couteau et panure des catless !

Le résumé en photos

9:00 Livraison de 20 kilos de poisson.

9:15 Elodie file faire les dernières courses (20 paquets de chapelure, 40 citrons, 60 oeufs, une broutille quoi). Anissa pète les plombs dans les embouteillages sur l’autoroute de Normandie. Noémie est dans l’avion qui la ramène de New-York.

10:30: Les renforts (Olivia, Muriel, Séverine) arrivent, tout le monde se met au boulot.

épilation intégrale

Très concentrée, Olivia

Noémie nous rejoint, jetlaguée mais déjà prête à plonger dans la marinade

Par ici, on pane

13:00 le poisson marine. Nous aussi.

Le poisson s'imprègne lentement des épices, des herbes et du citron

16:30 Départ en voiture, à bord: 5 sirènes et des kilos de cabillaud.

16:45 On s’engage sur l’autoroute de l’est. Mais le Street Food du Miam c’est pas à Strasbourg, c’est à Paris.

16:46 On sort de l’autoroute de l’est. On est à la bourre.

16:50 Anissa est à 2 doigts de reprendre l’autoroute de l’est. Hurlements dans la voiture. Freinage d’urgence. Craintes de dégâts dans le coffre rapport au poisson pas bien calé.

Hey les filles, je crois qu'on n'est pas sur la bonne route

17:10 Arrivée sur site. Toyo, l’ancien chef de Kenzo est prêt à démarrer la friture. Pas nous. On n’a même pas de friteuses.

17:20 On a DEUX friteuses. C’est parti!

...pendant que les trois grâces testent les friteuses

Murielle et Séverine s'activent en coulisses

19:00 3,2,1, fritez!

Chips de fruit à pain

les coulisses de la friture

En rang, deux par deux!

Bilan:  nos robes à fleurs sentent la friture, on ne peut plus voir de cabillaud en peinture, mais on est heu-reu-ses!  Les street-fooders en redemandent, Toyo nous dit que nos fish&fries déchirent, à quand la prochaine??

Publicités

§ 3 réponses à Les trois grâces à la street food party II

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Les trois grâces à la street food party II à 3 potes au feu.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :