Les trois grâces à la street food party II

10 juillet 2010 § 3 Commentaires

Lundi 5 juillet, le Miam organisait une soirée Fish&fries sur le quai du Batofar, à Paris. Les 150 ans du poisson frit-frites, ça se fête et on était bien décidées à être de la partie.
Cuisiner pour 300 personnes, une grande première pour nous ! Dans les carnets de recettes réunionaises d’Anissa, il y a une recette très hot: les catless de poissons, un fish&chips version créole qui détonne. Et puis, vivre une nouvelle aventure ensemble, ça nous démangeait, on a donc décidé de se lancer.

C’est une folle journée qui a précédé cette soirée street food, avec au menu des rires, les mains dans le poisson, une  pointe de pression et la précieuse aide de Muriellle, Séverine et Olivia qui sont devenues expertes en maniement du couteau et panure des catless !

Le résumé en photos

9:00 Livraison de 20 kilos de poisson.

9:15 Elodie file faire les dernières courses (20 paquets de chapelure, 40 citrons, 60 oeufs, une broutille quoi). Anissa pète les plombs dans les embouteillages sur l’autoroute de Normandie. Noémie est dans l’avion qui la ramène de New-York.

10:30: Les renforts (Olivia, Muriel, Séverine) arrivent, tout le monde se met au boulot.

épilation intégrale

Très concentrée, Olivia

Noémie nous rejoint, jetlaguée mais déjà prête à plonger dans la marinade

Par ici, on pane

13:00 le poisson marine. Nous aussi.

Le poisson s'imprègne lentement des épices, des herbes et du citron

16:30 Départ en voiture, à bord: 5 sirènes et des kilos de cabillaud.

16:45 On s’engage sur l’autoroute de l’est. Mais le Street Food du Miam c’est pas à Strasbourg, c’est à Paris.

16:46 On sort de l’autoroute de l’est. On est à la bourre.

16:50 Anissa est à 2 doigts de reprendre l’autoroute de l’est. Hurlements dans la voiture. Freinage d’urgence. Craintes de dégâts dans le coffre rapport au poisson pas bien calé.

Hey les filles, je crois qu'on n'est pas sur la bonne route

17:10 Arrivée sur site. Toyo, l’ancien chef de Kenzo est prêt à démarrer la friture. Pas nous. On n’a même pas de friteuses.

17:20 On a DEUX friteuses. C’est parti!

...pendant que les trois grâces testent les friteuses

Murielle et Séverine s'activent en coulisses

19:00 3,2,1, fritez!

Chips de fruit à pain

les coulisses de la friture

En rang, deux par deux!

Bilan:  nos robes à fleurs sentent la friture, on ne peut plus voir de cabillaud en peinture, mais on est heu-reu-ses!  Les street-fooders en redemandent, Toyo nous dit que nos fish&fries déchirent, à quand la prochaine??

Publicités

Fish and chips version créole, les recettes

9 juillet 2010 § Poster un commentaire

 

Catless de poisson

La même recette convient également avec des fines tranches de poulet ou du boeuf hachéPour 30 catless environ8 filets de cabillaud (ou rascasse, ou tout autre filet assez ferme)huile de friturePour la marinade :Le poisson s'imprègne lentement des épices, des herbes et du citron


15 cl de jus de citron frais
1 yaourt nature
2cm de gingembre
2 à 3 gousses d’ail
½ c. à c. de gros sel
3 grains de poivre noir
1 piment oiseau (vert et frais)
1 dizaine de tiges coriandre fraîche
1 dizaine de feuilles de menthe fraîche
1 c. à s. de graines de cumin
½ c. à c. de curcuma

Pour la panure
Chapelure
4 œufs
10 cl de lait
1 pincée de sel

Couper les filets de poisson en 3 ou 4 morceaux de façon à obtenir des petits « palets » d’environ 4 cm de diamètre.
Préparer la marinade en mélangeant le jus de citron et le yaourt. Mixer ou passer au mortier l’ail, le gingembre, le piment, le sel et le poivre jusqu’à obtention d’une pâte. Ajouter la pâte ainsi que le cumin et le curcuma à la marinade. Ciseler finement la menthe et la coriandre et mélanger le tout.
Tremper les morceaux de poisson et laisser mariner au moins 2h au frais.
Après ce temps, égoutter le poisson et confectionner les catless en passant les morceaux de poisson dans la chapelure tout en les aplatissant avec la paume de la main et en les façonnant dans une forme plutôt arrondie.
Faire chauffer l’huile de friture à 180°. Battre les œufs avec le lait et le sel comme pour une omelette.
Passer les catless dans l’œuf battu avant les jeter dans l’huile. Ils sont cuits lorsqu’ils sont bien dorés au bout de 3 min environ. Les égoutter sur du papier absorbant et servir immédiatement.
PS : Une fois cuits et refroidis, les catless se conservent au réfrigérateur ou au congélateur et peuvent être réchauffés au four, tout en conservant toute leur saveur.

Rougail citron

Plutôt que de les tremper dans une mayonnaise, les catless s’accompagnent d’une détonante et légère sauce piquante au citron.

1 citron non traité
le jus de 2 citrons
2 échalotes
3 piments oiseau (frais)
2 pincées de sel
2 c. à s. d’huile d’olive

Couper le citron en 2, puis encore en 4 de façon à obtenir 8 quartiers. Avec un couteau bien aiguisé, détailler chaque quartier en très fines tranches. Emincer également les échalotes. Ecraser le piment au mortier. Ajouter et mélanger tous les ingrédients. Et c’est prêt !

Chips de fruit à pain

On trouve les fruits à pain dans les épiceries exotiques. Demandez à votre primeur de vous en commander

Pour tout savoir sur le fruit à pain… http://caribfruits.cirad.fr/fruits_des_antilles/fruit_a_pain
1 fruit à pain épluché
Huile de friture
sel, poivre

Couper le fruit à pain de haut en bas en tranches de 2cm de large, faire bouillir dans l’eau salée pendant une petite dizaine de minutes. Une fois les tranches égouttées et refroidies, couper chaque tranche en petits morceaux d’1cm. Faire frire comme des frites. Egoutter sur du papier absorbant. Saler et poivrer, servir immédiatement.

Maman gâteaux (Anissa)

3 juillet 2010 § Poster un commentaire

Désolée les filles (chers lecteurs, toutes mes excuses), mais pour la bento box, je repasserai. Vous n’êtes pas sans savoir que je suis temporairement « mère au foyer », ce qui me laisse peu d’occasions de déjeuner au bureau, avec les collègues ou tout simplement, dehors. Mais ce qui me laisse le temps de concocter des gâteaux d’anniversaire rigolos pour ma fille Chirine qui a fêté ses 3 ans, et sa grande soeur Jeanne qui a eu 9 ans.


Alors en attendant de vous dévoiler ce que je mettrai dans ma gamelle de « maîtresse » à la rentrée (il va falloir que je parvienne à me dégoter une bento dans ma province rouennaise!), je vous livre 3 recettes super faciles, mais épatantes, tirées d’un livre bien conçu sur la question Goûters magiques (Marie-Christine Mahon de Monaghan, Albin Michel)  Le manège, les auto-tamponneuses, et le village pygmées

Chirine a choisi le manège pour épater ses amis, et un gâteau à la framboise car ma fille est très gourmande. Alors en bonne maman gâteaux, je me suis éxécutée. Première étape : le rayon bonbons et gâteaux du supermarché. Une allée que je ne fréquente jamais, moi qui suis anti-bonbons, et dans laquelle j’ai perdu au moins une demi-heure devant un tel choix ! Heureusement que je n’avais pas emmené les enfants… J’ai fait mon marché pour l’année !

Pour la déco
1 paquet d’assortiments de bonbons à la réglisse
1 paquet d’oursons multicolores
Des barquettes de LU à la fraise
Des gaufrettes La paille d’or
Des smarties
Des madeleines
Des finger au chocolat au lait
Des Mikado au chocolat noir
(N’ayez crainte, je n’ai pas utilisé TOUT CA pour le gâteau. La plupart de ces ingrédients seront utiles pour les autres gâteaux)
1 pique en bois
Un carré de papier alu (30 cm de côté) 

Pour le gâteau
2 yaourts sucrés à la vanille
2 pots (de yaourts) de farine
1 pot de beurre fondu
1 pot de sucre roux
2 oeufs
1 gousse de vanille

Pour la garniture
1 pot de 125 g de mascarpone
50 g de sucre
1 barquette de framboises

Pour le gâteau au yaourt, rien de plus simple, on mélange tous les ingrédients, y compris les graines de vanille prélevées après avoir coupé la gousse en deux, on mélange vigoureusement au fouet pour obtenir une pâte onctueuse, et on enfourne dans un moule rond, dans un four préchauffé à 180 ° pendant 30 min.
Pendant qu’il cuit, on peut commencer à préparer les garnitures.
Pour confectionner l’hélicoptère: coupez une madeleine en 2, insérez un finger en guise de queue et pour les hélices, fixez 2 pailles d’or en croix avec 1 cure-dents
Le bateau est constitué d’une baquette de LU avec un petit rectangle de papier coloré piqué aux deux extrémités par 1 cure-dents, pour la voile.
La voiture est une madeleine agrémentée de smarties pour les 4 roues et le volant.
Pour le tracteur il faut tailler 1 carré de 2,5 cm de côté et 1 rectangle de 2,5 cm X 1,5 cm dans 2 madeleines. On pose le carré sur le rectangle (à l’arrière, il s’agit de la cabine du tracteur). Les roues arrières sont des bonbons anglais ronds à la réglisse, et les roues avant des smarties. Un morceau de mikado piqué à l’avant fera office de cheminée.
Comme il restait une petite place sur le manège, j’ai improvisé un petit banc avec 2 pailles d’or et 1 petit parasol décoratif.
Sur chaque élément, on fixe un petit ors avec 1 mélange de sucre glace et eau pour les coller.
Lorsque le gâteau est cuit et a refroidi, on le coupe en deux de façon à pouvoir le garnir.
Plutôt que de se lancer dans la confection d’une crème pâtissière, j’ai mélangé le sucre glace à la mascarpone. Disposez le mélange sur une moitié de gâteau, ajoutez les framboises, tout autour et éparpillées au milieu, reposez l’autre moitié. Et voilà il ne reste plus qu’à monter le manège et à attraper la queue du Mickey.

 

Où suis-je ?

Vous consultez les archives de juillet, 2010 à 3 potes au feu.